Les maritimes

Sur la route je me promène en solitude. Elle soulève doucement le voile des perspectives me laissant chevaucher le cheval des rêves.
Sur la route ma liberté déchire l'épais rideau du confort et des certitudes permettant le voyage sans fin.

L'espace devant moi m'invite à prendre une respiration profonde, à ne pas me retourner,  partir en face rencontrer mon futur. Au loin l'espoir de ne pas s'arrêter pour être toujours dans le mouvement de la vie.
 

Ma vue se trouble. A-t'elle été lucide un jour? J'aime à penser à la révélation des formes vraies. Devant moi les paysages se transforment dans des  contractions et des expansions quantiques. Ils changent de principes pour devenir des ombres ou des traits de lumière

se recombinant dans un nouveau tableau, animé par l'équation universelle. Les hommes roi demeurent figés dans leur décor, insensibles à ce chaos, personnages fantasques dans une habile mise en scène.

Ma vue s'altère devant les mouvements de la vie me laissant conclure par des images toutes faites à une vérité relative qui me  rassure. Ma vision du monde !

Derniers vestiges d'un urbanisme à la mode carioca entre les années 60 et 70 ou béton, mosaïques, couleurs, humidité et végétations composent mes tableaux "Rio Brasil Tropical".

1/16

SUR LA ROUTE

1/10

VISION

1/22

7O's BRASIL TROPICAL

1/11

ASIAN FUTILITY

SUR LA ROUTE

VISION

70's BRASIL TROPICAL

ASIAN FUTILITY

Prendre la pose à Angkor Vat, quelle curieuse idée humaine, mélange d'arrogance et de mise en scène futile.

 

Toutes ces beautés diaphanes se servant de l'architecture de ces temples pour décor  comme pour exorciser la fragilité de leur existence en laissant leur trace sur l'écran de leur téléphone portable.

 

Mon regard s'est égaré sur ces femmes en Versace et Yves Saint-Laurent me faisant presque oublier la force de ce lieu et le respect qui lui ait dû.

 

Mais au final n'est ce pas Angkor Vat qui a capturé et enserré ces femmes pour l'éternité comme un piège de granite se refermant sur leur dérision ?

70's BRASIL TROPICAL

1/22

SOLEILS D'HIVER

SOLEILS D'HIVER

J'ai toujours était fasciné par la puissance d'un photon traversant à la vitesse de la lumière le minuscule trou du sténopé pour figer le temps sur un support photosensible.

 

Cette série "soleils d'hiver" est une étude sur la luminosité des soleils d'hiver sur des paysages familiers de la côte varoise  à travers mon objectif sténopé .